Actualité critique

Séminaire pluridisciplinaire 2023-2024 : Second semestre

Un séminaire commun à toutes les disciplines de l’ENS, qui sont mobilisées autour de questions partagées, définies et discutées collectivement. C’est un moment de rencontre sur l’actualité ouvert à tous, consacré à ce qui se produit en France, en Europe et dans le monde, et qui d’une manière ou d’une autre s’impose à tous les esprits comme d’une importance critique.
Séminaire d'actualité critique
© Séminaire d'actualité critique

Programme

  • « FrankenAI et BlackGPT. Que disent nos imaginaires angoissés de l'IA? »
    animé par Marie-Amélie Boulay
    Jeudi 29 février 2024, 18h-20h, Bibliothèque Lettres/SHS

ChatGPT, IA désormais omniprésente dans les médias, vous fait-elle peur ? Les prétentions de certains à faire de l'IA la prochaine technologie totale, la prochaine rupture historique, sont prises dans une nébuleuse de mythes, fruit d'un dialogue incessant entre artistes et scientifiques, qui révèlent peut-être, alimentent sûrement, des angoisses face aux potentialités de ces nouveaux outils. Or, les histoires que l'on se raconte ont une incidence sur nos pratiques du monde...
Une discussion sera ouverte sur l'interprétation de ces mythes, et sur l'opportunité, peut-être, de les infléchir : est-il possible de repérer des structures narratives récurrentes au sujet de l'IA ? Sur quelles origines se fondent les différentes angoisses qu'elles expriment ? Que dit la confrontation de ces fantasmes avec la réalité concrète des technologies contemporaines ? Et dans quelle mesure ces récits peuvent-ils (dé)servir le développement des IA par les entreprises de la tech ?

Intervenants et intervenantes :

  • Daniel Andler, mathématicien et philosophe, professeur émérite de Sorbonne Université, fondateur du département d'études cognitives de l'ENS
  • Marie Darrieussecq, écrivaine titulaire d'un doctorat en lettres et psychalayste.
  • Jean-Rémi King, chercheur au CNRS travaillant au laboratoire des systèmes perceptifs (DEC) de l'ENS.

     
  • « Observer à distance. La crise de l'image ? »
    animé par Mariia Ganoshenko
    Jeudi 28 mars 2024, de 18h à 20h, Bibliothèque Lettres/SHS

La crédibilité des images médiatiques constitue une préoccupation majeure, résultant notamment de la prolifération des réseaux sociaux et du trucage des images à l'aide de l'intelligence artificielle (deepfakes). Journalistes spécialisés dans la vérification des faits (fact-checking) et spécialistes de philosophie morale et politique aborderont les changements d'attitude envers l'information, la fragilisation de la protection personnelle, la résistance aux tentatives de manipulation ainsi que la responsabilité des médias.

Intervenants :

  • Laurent Bigot, Directeur de l'Ecole Publique de Journalisme de Tours (EPJT), journaliste et maitre de conférences spécialisé en Fact-checking.
  • Denis Teyssou, journaliste à l'AFP en tant que responsable du Medialab R&D.
  • Marc Crépon, directeur de recherche au CNRS et professeur de philosophie à l'ENS de Paris, spécialisé en philosophie morale et politique

 

  • « Entretenir la flamme. Objectifs et héritages des jeux paralympiques »
    animé par Thabile Guillouët et Thibaud Schlesinger
    Jeudi 2 mai 2024, de 18h à 20h, en lien avec l'exposition de la bibliothèque Lettres/SHS 

À qui profitent les Jeux Paralympiques ? Organisés à la suite des Jeux Olympiques par le même pays, ils bénéficient de la médiatisation et de l’organisation de ceux-ci. Néanmoins, l’engouement populaire est moindre, et les performances des parasportifs sont souvent éclipsées par l’intérêt que l’on porte à leur handicap. Ils offrent toutefois une vitrine aux personnes en situation de handicap, invisibilisées dans une société validiste. L’organisation des Jeux Paralympiques par la France, du 28 août au 8 septembre 2024, a entraîné une réflexion plus large sur la place accordée aux personnes en situation de handicap en France, et a mené à la définition d’objectifs précis. Quels sont-ils, et comment les mettre en place ? L’impact de ces Jeux s’inscrira-t-il dans le temps long et dépassera-t-il le champ du parasport de haut niveau ? Quelles pourraient en être les conséquences pour les personnes en situation de handicap en France et ailleurs ?

Intervenants et intervenantes :

  • Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français, athlète paralympique et représentante de la cohésion sociale et territoriale au sein du CESE ;
  • Rémi Richard, sociologue et maitre de conférences à l’Université de Montpellier et chercheur au laboratoire Santesih ;
  • Jérôme Rousseau, fondateur et président de l’association Novosport, prônant la pratique inclusive du sport.

Mis à jour le 31/1/2024