Laurent Brochet

Retour sur les années à l’ENS-PSL de ce diplômé d’économie

À l’occasion de la journée portes ouvertes du 7 mars 2020, nous sommes partis à la rencontre d’alumni et de futurs diplômés. Entretien avec cet ancien élève en économie, désormais administrateur stagiaire de l’Insee.
Laurent Brochet
Laurent Brochet

Un choix de parcours d’études ouvert

Bachelier nivernais, Laurent Brochet a préparé le concours B/L de l’ENS-PSL au Lycée Lakanal deSceaux. Un choix influencé par sa professeure de latin et de grec de Terminale, Anne-Marie Bozzolan, qui voyait dans la grande diversité des matières abordées en B/L un cadre d’étude qui lui conviendrait parfaitement. Une décision qu’il ne regrette pas : « après avoir envisagé pendant très longtemps de suivre des études de médecine, j’ai préféré partir en classes préparatoires littéraires, pour éviter de me limiter à l’étude d’une ou deux matières trop tôt dans mon parcours. »

Laurent Brochet connaissait l’existence de l’Ecole lorsqu’il était en Terminale, mais n’avait alors qu’une vague idée de ce qu’y impliquait un cursus. Son projet s’est petit à petit précisé au cours de sa classe préparatoire, en discutant avec des élèves des promotions précédentes et avec ses professeurs. « Malgré cela, l’ENS-PSL représentait une sorte de point de fuite lointain de mes années de prépa : l’après-concours n’existait pas vraiment pour moi, et je n’y pensais que très peu, se rappelle-t-il. Puis tout est allé rapidement après l’annonce des résultats : les vacances ont fait place à la rentrée, et très vite les cours ont commencé. »

Ses trois premières années à l’ENS, Laurent les consacre à l’obtention d’une licence puis d’un master en économie. Il effectue  ensuite un séjour d’un an aux États-Unis, avant de revenir à Paris pour terminer sa scolarité et préparer des concours administratifs ainsi qu’un projet de thèse. Il est désormais administrateur stagiaire de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et étudie les sciences des données appliquées aux sciences sociales, à l’École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE).

 

Etudier à l’ENS-PSL : un décloisonnement des disciplines pour mieux s’orienter

Mais si Laurent Brochet a choisi comme enseignement principal l’économie, il a aussi pu facilement suivre des cours de départements différents du sien et s’ouvrir à d’autres champs d’études : « la scolarité à l’ENS-PSL offre un très grand nombre d’opportunités, la cohabitation sous un même toit d’élèves littéraires et scientifiques fait qu’il existe beaucoup de cours ou de séminaires introductifs à de nombreuses disciplines et qu’il est aisé de découvrir de nouvelles approches. J’ai aussi pu profiter des échanges bilatéraux établis par l’École pour partir un an dans une université américaine. Tous ces éléments font qu’un parcours à l’ENS-PSL est à la fois poussé dans la direction qu’est la discipline principale que l’on étudie, mais que ses étudiants sont aussi encouragés à explorer d’autres chemins. Il est en plus très agréable de disposer de toutes ces ressources en plein cœur de Paris. C’est une grande chance. »

Un décloisonnement, qui loin de le perdre, lui a donné les bases nécessaires à un choix professionnel éclairé vers l’univers de la statistique publique qui est désormais le sien.
Pour le jeune homme, il est primordial de prendre le temps de découvrir l’Ecole et ses disciplines quand on arrive en première année et de ne pas hésiter à remettre en question ses décisions d’orientation : « Il peut être bénéfique de ne pas rester dans ses certitudes, même s’il on a une idée bien précise de la discipline ou du master que l’on veut suivre. La scolarité à l’ENS-PSL permet justement de prendre ce temps de réflexion et de changer de parcours en cours de route ! »