Sciences de l’Antiquité et humanités numériques

Atelier Digit_Hum 2020

Le cycle des Ateliers Digit_Hum de l'ENS-PSL explorent depuis 6 ans, selon une thématique choisie, les nouvelles pratiques et les nouveaux outils développés en humanités numériques.
Atelier DigitHum
Atelier Digit Hum 2020 © Saint-Oma

Cette matinée s’inscrit dans le cycle des Ateliers Digit_Hum qui explorent depuis 6 ans, selon une thématique choisie, les nouvelles pratiques et les nouveaux outils développés en humanités numériques. Sous l'intitulé « Sciences de l’Antiquité et humanités numériques », il sera question de voir comment les techniques du numérique imprègnent, favorisent et probablement renouvellent le processus de recherche des spécialistes de l’Antiquité, qu’ils soient linguistes, philologues, codicologues, historiens, philosophes, archéologues, géophysiciens, épigraphistes, etc. Il s’agira aussi de faire le point sur un certain nombre de pratiques liées aux technologies du numérique, et de favoriser le dialogue entre des traditions disciplinaires variées.

Exceptionnellement, l'atelier se prolongera à l'automne 2021 : un moment approfondissement sera proposé, avec la présentation de projets d'actualité, suivie d'une séance de mise en pratique d'outils.

 

Programme


9h30 | Introduction
Emmanuelle Sordet (directrice des bibliothèques de l’ENS)

9h45 | Les Digital Classics : utopies et réalités
Aurélien Berra (université Paris-Nanterre, ArScAn-THEMAM)

Selon les pays, les langues, les domaines, les institutions et les parcours individuels considérés, on peut produire des récits très différents au sujet des interactions entre les sciences de l’Antiquité et les technologies de l’information. Les protagonistes en seraient par exemple un pionnier des corpus numériques outillés, une gardienne des textes et des traditions, une archéologue bâtissant les systèmes d’information d’une prudente science cumulative, un philologue marqué par l’avènement de l’ordinateur personnel, une théoricienne attentive aux conditions médiatiques et à la culture du Web, un historien amateur de méthodes d’analyse innovantes ou une informaticienne férue de lexicographie. Dans un champ scientifique et des sociétés connaissant une évolution rapide depuis plus d’un demi-siècle, ces collègues tantôt s’ignoreraient, tantôt collaboreraient.
À défaut d’une perspective cohérente – seule une vaste enquête collective fournirait les données historiques et statistiques nécessaires –, cette présentation vise à clarifier les principales dimensions d’une transformation au long cours, au travers d’une typologie et d’exemples. Nous évoquerons ainsi l’histoire des études classiques dans leur rapport avec le calcul, la formalisation et la visualisation ; les questions épistémologiques qui s’imposent à notre attention ; les infrastructures machiniques, les dynamiques humaines, les politiques de recherche et d’enseignement qui donnent un cadre aux communautés de pratique renouvelant les disciplines concernées.

10h30 | D'IPhiS à CIRIS : concevoir, construire, publier et développer un instrument bibliographique sur l'Antiquité littéraire
Laurent Capron, Sébastien Grignon, Juliette Lemaire, Julie Giovacchini
(équipe d’information scientique du Centre Jean Pépin)

Pourquoi développer une base de données bibliographique consacrée aux sources littéraires de l’Antiquité ? Quelle est l’utilité d’un tel objet numérique ? Sa visée scientifique ? Ses contraintes techniques ? Ses spécificités ? Et d’ailleurs, qu’est-ce qu’une source ? Comment choisir (ou ne pas choisir) et surtout comment décrire ? Du modèle de données à la publication, du back-oce aux interfaces utilisateur, du mapping à la rédaction de notices, il s’agira de présenter l’itinéraire complexe et semé d’embûches de cette réalisation, et de proposer à cette occasion notre réflexion sur ce qu’est la bibliographie scientifique – et ce qu’elle ne devrait pas être.

Le projet IPhiS-CIRIS regroupe une base de données et une application web de publication en accès ouvert ; il est développé et maintenu par le Centre Jean Pépin en partenariat avec l’UPS 2259. La version publique est consultable ici ; le carnet de recherche de l’équipe contient de nombreux textes documentant différentes étapes du projet.

11h30 | Discussion

Avec Anne-Violaine Szabados, présidente de séance (CNRS, ArScAn - Directrice adjointe - Équipe ESPRI/LIMC)

 

 

Organisation :
Marie-Laure Massot (CAPHÉS, UMS 3610, CNRS-ENS)
Agnès Tricoche (AOROC, UMR 8546, CNRS-ENS-EPHE)

Mis à jour le 3/7/2020