Visages de la Chine : nouvelles approches et terrains de recherche

Séminaire multidisciplinaire - en distanciel sur inscription

Ce séminaire d’élèves explore le champ pluridisciplinaire des études chinoises à travers une série de rencontres et dialogues avec des sinologues français et chercheurs chinois émérites. Les différents travaux de ces chercheurs se déploient dans le champ extrêmement vaste des « études chinoises » et les innombrables thèmes qui entourent la « civilisation » chinoise, à travers les espaces et millénaires qui constituent son histoire. Ils mobilisent notamment des approches nouvelles, dans l’appréhension d’objets originaux ou la redécouverte de terrains connus.
assemblage des visages masqués/maquillés des comédiens de l'opéra de Beijing
Assemblage des visages masqués et maquillés des comédiens de l'opéra de Beijing

La Chine, 中国 zhongguo ou pays du milieu, est déjà, par le nom qu’elle s’est donnée, un monde en représentation. Elle projette aujourd’hui sur la scène internationale l’image d’un empire millénaire renaissant, parti à la conquête du monde, s’appuyant sur le postulat d’une continuité historique, sociale et culturelle presque inaltérée depuis les commencements. Pourtant, sur ce temps long où la « Chine » , son territoire, les formes de pensée qui s’y développent, ses réalités sociales, économiques et politiques ne cessent de se transformer, cette-dernière offre à nos regards ses mille visages. Ils peuvent autant tracer une cohérence, par les formes de continuités qui les lient, que la figure d’un tumulte, à travers les innombrables contrastes qui se développent à travers les millénaires, territoires et multiples configurations socio-économiques, culturelles, politiques.

Les études chinoises se saisissent de cette « Chine » protéiforme. A l’image de leur objet, les champs de recherches sont extrêmement variés et inépuisables. Ensemble ils entretiennent un dialogue continu autour des mondes chinois, le renouvellement des approches et terrains faisant y émerger de nouvelles problématiques.

Histoire des lettrés, histoire de l’intellectuel moderne ; histoire de la pensée chinoise ancienne, et sociologie de la Chine contemporaine ; histoire de l’esthétique chinoise ; analyse critique et historique de la Chine comme « empire », comme « civilisation » et « nation » à la conquête du monde, seront les thèmes abordés au fil des interventions, qui seront suivies d’un échange avec les étudiantes

PROGRAMME DES SÉANCES

Vendredi 12 mars 2021
15h-17h
Vie religieuse des lettrés du 17e au 19e siècle
Intervenant : Vincent Goossaert (EPHE-CNRS)

Vendredi 2 avril 2021
18h30-20h30
Sortir du doute, stabiliser un sens partagé de la réalité sociale : les enquêtes collectives de citoyens chinois
Intervenantes : Isabelle Thireau (CECMC-EHESS, CNRS) avec KOU Meng (étudiant de l’ENS, DSS)

Vendredi 16 avril 2021
10h-12h
Quel rôle pour les intellectuels chinois au XXe siècle ?
Intervenant : Sebastian Veg (EHESS-CRH, GEHM)

Vendredi 23 avril 2021
15-17h ou 17h-19h en fonction de l'évolution des conditions sanitaires
Peindre la méditation aux XVe et XVIe siècles en Chine
Intervenant : Cédric Laurent (CEC, ERIMT-Rennes 2)

Vendredi 7 mai 2021
10h-12h
La modernité de la poésie chinoise classique
Intervenant : Dong Qiang (Université de Beijing)

Vendredi 21 mai 2021
15-17h ou 17h-19h en fonction de l'évolution des conditions sanitaires
Séance d’élèves
L’esthétique du goût, entre France et Chine au XVIIe siècle
Intervenantes : HU Yue (doctorante, ENS-PSL, USR 3608-République des Savoirs)
Titre de l'intervention à venir
Intervenante : KOU Meng (étudiante, ENS, sociologie)
Le paysan chinois d’avant la Révolution : regards croisés sur une figure d’altérité
Intervenante : Emma Weingand (étudiante, ENS, histoire)
La pensée et la pratique bouddhique de Zhang Taiyan (1869-1936): la poursuite théorique et spirituelle d'un savant révolutionnaire
Intervenant : LÜ Yuchen (EPHE)

Mercredi 26 mai 2021
15h-17h
La Chine est-elle (encore) une civilisation ?
Intervenante : Anne Cheng (Collège de France)

« La Chine est-elle (encore) une civilisation ?
Telle est la question provoquée par l’année 2020 si imprévue et inédite dans l’histoire de notre monde qui s’est retrouvé en quelques semaines plongé tout entier dans une crise sanitaire globalisée, de quoi bouleverser et remettre radicalement en question notre idée de la civilisation. Il semble aller de soi que la Chine en fait partie intégrante, d’autant plus qu’elle se projette elle-même comme une « grande » civilisation, voire comme l’une des rares dans l’histoire de l’humanité qui aient « perduré de manière continue pendant cinq mille ans ». Or, la pandémie qui s’est répandue à l’échelle planétaire à partir du bien nommé « Pays du milieu » devrait nous amener à nous interroger sur la signification de la notion de « civilisation » appliquée à notre monde moderne, et tout particulièrement sur la pérennité et la nature de la civilisation unique que la Chine est censée constituer à elle seule. »  - Anne Cheng

 

Événement en visioconférence
ouvert au public sur inscription (indispensable) via ce formulaire

Mis à jour le 10/5/2021