Politiques du désordre : la police des manifestations en France

Dans le cadre du séminaire "Les Mardis de Jourdan", présentation du dernier ouvrage d'Olivier Fillieule et Fabien Jobard

Les Mardis de Jourdan sont des rendez-vous réguliers de discussion entre les différentes sciences sociales représentées sur le campus Jourdan de l’ENS-PSL : sociologie, géographie, aménagement, économie, anthropologie, science politique, mais aussi droit ou histoire... en y intégrant également les préoccupations environnementales portées par le CERES. Pour cette séance Olivier Fillieule et Fabien Jobard sont invités pour présenter leur dernier ouvrage Politiques du désordre - La police des manifestations en France.
Détail de la couverture - Les politiques du désordre
Détail de la couverture - Les politiques du désordre

Invités
Olivier Fillieule
est professeur de sociologie politique à l’Institut d'études politiques (IEP) de l'université de Lausanne.
Fabien Jobard est directeur de recherches au CNRS (Cesdip) et directeur du Groupement européen de recherches sur les normativités (GERN).
Ils présentent leur dernier ouvrage, Politiques du désordre - La police des manifestations en France, aux Éditions du Seuil.

Présentation par Johanna Siméant-Germanos (politiste, ENS/CMH), discussion par Franck Ollivon (géographe, ENS/EVS) et Philippe Askenazy (économiste, ENS/CNRS/CMH)

À suivre le 8 juin 2021 de 13h à 15h sur GoToMeeting - lien de connexion
Quelques places en présentiel sont disponibles sur réservation à mardisdejourdan@protonmail.com

À propos de l'ouvrage

Les affrontements entre la police et les manifestants se sont multipliés en l’espace de quelques années. Avec pour bilan un nombre effarant de blessés, mais aussi des décès. Comment en sommes-nous arrivés là ? Après Mai 68, la pacification du maintien de l’ordre avait fait la fierté des gouvernements français successifs. Mais, dans un contexte de tensions sociales accrues, de violences urbaines et de terrorisme, le maintien de l’ordre s'est militarisé et finalement brutalisé. La manifestation de rue se voit de moins en moins reconnue comme une expression légitime de la contestation. La violence de la répression, la simple vue de l’armement des forces de l’ordre exercent désormais, à elles seules, de puissants effets de dissuasion.
Grâce à des enquêtes menées depuis plus de vingt ans, Olivier Fillieule et Fabien Jobard établissent le constat implacable de ces régressions successives et les analysent. Les nouvelles « politiques du désordre » qu’ils décrivent mettent au défi notre démocratie.
Source : site de l'éditeur

 

À propos des Mardis de Jourdan

Le projet de ce séminaire est de créer un rendez-vous régulier de discussion entre les différentes sciences sociales représentées sur le campus Jourdan de l’ENS-PSL : sociologie, géographie, aménagement, économie, anthropologie, science politique, mais aussi droit ou histoire... en y intégrant également les préoccupations environnementales portées par le CERES, et ce d'autant que les questions environnementales ont été un des foyers d'une interdisciplinarité renouvelée lors des dernières années. Le principe de l’unité des sciences sociales ne signifie assurément pas l'indifférenciation des disciplines : toutes ont leur savoir-faire, leurs bibliothèques, leurs concepts propres, et en tant que disciplines empiriques leurs méthodes - mais elles appartiennent bien à un espace épistémologique commun, qui fait tout le sens de l’existence du campus Jourdan, et nourrit l'envie d'un dialogue autour de travaux récents.

Mis à jour le 1/6/2021