Découvrez les Savoirs de l’Ecole - La tête dans les étoiles

Des podcasts, vidéos et ouvrages pour explorer le monde de chez soi

Découvrez cinq podcasts vidéo sélectionnés parmi 15 ans d'archives de l'ENS-PSL. Des savoirs à découvrir, redécouvrir et partager pour continuer de s’ouvrir au monde.
NASA
© NASA

À la Une cette semaine :  la tête dans les étoiles

Il y a 60 ans, le 12 avril 1961, le cosmonaute Youri Gagarine devenait le premier homme à voyager dans l’espace, un épisode qui a marqué les débuts de la conquête spatiale. Le 22 avril 2021, l’astronaute Thomas Pesquet décolle pour une nouvelle mission spatiale internationale baptisée "Apha". Son but : « la recherche scientifique et la recherche pour préparer la suite, le but ultime... Mars".

Avec ces 5 podcasts, les SAVOIRS-ENS nous propose de faire un tour du côté des étoiles. 5 conférences pour toucher l’aventure spatiale du bout des doigts.

Les podcasts Savoirs.ens

Dans le système solaire externe, quels seraient les mondes habitables ? L’astronome Athéna Coustenis nous présente l’exploration spatiale d’Europe et Ganymède autour de Jupiter, et de Titan et Encelade autour de Saturne, en tant que possibles mondes habitables. De récentes mesures sur ces lunes, complexes à étudier, ont révélé des mondes glacés mais vivants, avec des geysers d’eau, des explosions volcaniques, des surfaces spongieuses ou bien recouvertes de larges canyons, de probables océans d’eau liquide, des enveloppes chargées de chimie organique et plus encore. Les satellites de Jupiter, Ganymède et Europe, seront explorés à partir de 2030 par la sonde Européenne JUICE qui étudiera leurs possibles océans d’eau liquide sous la surface, leurs champs magnétiques et les terrains géologiques uniques qu’ils possèdent.
Conférence donnée le 16 mai 2018 à l’ENS-PSL.

 

L’exploration spatiale du système solaire et la caractérisation des systèmes exoplanétaires met en évidence une extraordinaire diversité des chemins d’évolution, qui bouscule des paradigmes parfois ancestraux quant aux processus qui en sont responsables : quelle est la place du générique et du contingent dans ces évolutions ? A quelle échelle, dans l’Espace et le Temps, l’unicité de la Terre, et de la vie qu’elle porte, se situe-t-elle ? Une nouvelle ère spatiale s’ouvre, dans un contexte scientifique profondément renouvelé. Des explications avec l'un des grands spécialistes mondiaux du système solaire, l’astrophysicien Jean-Pierre Bibring.
Conférence donnée le 6 mars 2018 par le Bureau des Longitudes et le Département des Géosciences à l’ENS-PSL.

 

Un retour sur la Mission Cassini-Hugens avec l’astrophysicien Pierre Encrenaz : mise en orbite en décembre 2004 autour de Saturne, la sonde CASSINI a permis au module HUYGHENS de se poser à la surface de TITAN le 14 janvier 2005. La sonde est passée régulièrement autour de Titan où elle a permis la découverte de lacs de méthane et éthane liquides, de cryovolcans, de dunes et d’iles mystérieuses. Les anneaux de Saturne ont pu être observés de très près, en particulier lors des mois qui ont précédé le plongeon final et la destruction par vaporisation de la sonde dans l’atmosphère de Saturne le 15 septembre 2017.
Conférence donnée le 7 février 2018 par le Bureau des Longitudes et le Département des Géosciences à l’ENS-PSL.

 

L’astrophysicien François Forget retrace la découverte de ce monde par la mission New Horizons et comment son équipe a interprété ses observations grâce à la simulation numérique. Le 14 juillet 2015, la sonde NASA New Horizons a, pour la première fois, survolé Pluton. Elle a découvert un monde actif et spectaculaire, au cœur d'un système planétaire complexe et étonnant, révélateur de la richesse des objets "transneptuniens" qui gravitent aux confins du système solaire. La surface de Pluton est sculptée par des glaciers d'azote et de méthane solide, entourée d'une atmosphère bleutée sans équivalent dans le système solaire.
Conférence donnée le 8 novembre 2017 par le Bureau des Longitudes et le Département des Géosciences à l’ENS-PSL.

 

« La planète Mars, ce sont les archives perdues de la Terre » : une présentation d’une géographie martienne par Violaine Sautter, géologue terrestre.  Grâce au robot Curiosity, la moisson de résultats sur Mars a été extraordinaire : lit de rivière fossile, minéraux hydratés, dépôts lacustres, lambeaux de continent primitif clair granitique contrastant avec les basaltes noirs recouvrant la planète. Ces premières analyses au fond du cratère de Gale montre que la planète Mars a été par le passé habitable mais qu’une catastrophe climatique l’a transformé depuis en une planète inhospitalière et glacée.
Conférence donnée le 2 mars 2016 par le Bureau des Longitudes et le Département des Géosciences à l’ENS-PSL.