Méfiance vaccinale : une nouvelle polarisation ?

Séminaire Actualité critique

Un séminaire commun à toutes les disciplines de l’ENS, qui sont mobilisées autour de questions partagées, définies et discutées collectivement. C’est un moment de rencontre sur l’actualité ouvert à tous, consacré à ce qui se produit en France, en Europe et dans le monde. Désormais articulé autour de deux thèmes directeurs par an, ce séminaire porte au premier semestre sur les relations entre sciences et société.
Shutterstock
© Shutterstock

La crise du coronavirus a entraîné une mobilisation intense de la puissance publique en faveur de la vaccination; depuis plusieurs mois, la hausse de la couverture vaccinale est devenue un enjeu majeur de santé et de politique publiques. Ce contexte particulier a en même temps attiré l'attention sur la méfiance vaccinale. Les manifestations contre le pass sanitaire, le refus de la vaccination, et les fraudes au QR code ont fait l'objet d'une attention soutenue des médias et des décideurs politiques. Souvent présentée comme irrationnelle et incompréhensible, la méfiance vaccinale n'est pourtant pas un phénomène inédit.

Avant l'épidémie du COVID-19, de nombreux articles scientifiques attiraient déjà l'attention sur le reflux de la confiance dans les vaccins, notamment (mais pas uniquement) en France. Ainsi, le contexte actuel nous invite à une réflexion sur les causes de la méfiance vaccinale et la spécificité éventuelle du cas de la méfiance envers les vaccins contre le COVID-19. Cette deuxième séance du séminaire Actualité critique replace l'épidémie actuelle dans une perspective plus large, afin de donner un nouvel éclairage sur la méfiance vaccinale, mais aussi sur la façon dont elle est abordée sur la scène publique et médiatique.

Intervenants
À propos d'Actualité critique

Le séminaire d’Actualité critique réunit un public varié autour de questions d’actualité définies, discutées et analysées collectivement. Désormais avec un thème directeur et un enseignant dédié par semestre, ce séminaire portera au premier semestre sur les relations entre sciences et société. En effet, il est aujourd’hui évident que les conséquences de la pandémie ne se limitent pas à la seule dimension sanitaire et nécessitent une lecture pluridisciplinaire. La situation actuelle soulève des questions profondes portant sur la compréhension de la démarche scientifique par le grand public, les médias et le monde politique. Elle interroge les relations existantes ou à bâtir entre sciences publiques et sciences privées. Elle nous alerte sur
des problèmes d’éthique et d’intégrité scientifique et renvoie aux effets du réchauffement climatique.
La mise en place de ces cinq conférences par semestre est l’occasion d’une réflexion urgente et critique sur ces questions brûlantes.
Coordonné au premier semestre par Christian Lorenzi, professeur de psychologie expérimentale, au second semestre, Actualité critique aura pour thème la démocratie, sous le pilotage du philosophe Florent Guénard.

Mis à jour le 22/11/2021