L'écriture lettrée au prisme du concours. Savoir et pouvoir à l'époque des Song (960-1279)

Conférence en ligne

Cette conférence présente les concours de recrutement des fonctionnaires dans la Chine impériale (les fameux « examens mandarinaux ») sous la dynastie des Song (960-1279) et discute trois aspects essentiels concernant les pratiques d'écriture des lettrés-fonctionnaires.
L'écriture lettrée au prisme du concours. Savoir et pouvoir à l'époque des Song (960-1279)

Les concours de recrutement des fonctionnaires dans la Chine impériale (les fameux « examens mandarinaux ») connaissent leur âge d'or sous la dynastie des Song (960-1279). Basé sur le savoir des élites éduquées et notamment sur leurs capacités scripturaires acquises au contact des Classiques, ce dispositif de sélection offre un angle intéressant pour l'observation des pratiques d’écriture des lettrés-fonctionnaires.

Dans un premier temps, sera présenté dans ses grandes lignes la dimension institutionnelle du concours sous les Song, ainsi que les idéaux qui lui sont attachés. Ensuite sera analysé un groupe de copies célèbres et représentatives, celles de l'épreuve dite d’ « argumentation » dans la session de 1057, et seront discutés les critères d'évaluation et les raisons pour lesquelles cette session peut être vue comme un tournant « stylistique » de portée surtout politique. La conférence se terminera pas une analyse des échanges auxquels les examinateurs se livrent à huis clos lors de la correction des copies, afin de souligner les enjeux de pouvoir de la relation candidats/examinateurs, la résonance politique des questions d'écriture poétique, et plus largement les mécanismes de conversion du pouvoir culturel en pouvoir politique à travers le dispositif des concours.

 

Intervenante : Mme. RONG Hengying 戎恒颖 (Département d'histoire, Université Fudan, Shanghai, Chine)

Mis à jour le 17/11/2021