Rencontre avec Simon Schaffer

Les Rencontres SACRe

Le département d’Histoire et le programme SACRe vous invitent à une rencontre avec Simon Schaffer, Professeur d’histoire des sciences à l’université de Cambridge.
Simon Schaffer

Masterclass autour de Simon Schaffer (professeur invité Translitteræ )

Professeur d’histoire des sciences à l’université de Cambridge, Simon Schaffer a été un des promoteurs de la nouvelle histoire des sciences, attentive à la contextualisation sociale, politique, et culturelle des sciences modernes. En travaillant sur la culture expérimentale du XVIIe siècle au XIXe siècle principalement, il revisite aussi le langage de l’artifice qui est souvent utilisé pour la justifier. La culture expérimentale est présentée comme une culture en partage, entre savants, artistes et artisans, qui constituent une communauté d’essayeur (le genre de l’essai est commun aux lettres et aux sciences, voir Mindful Hands), déplaçant la frontière entre cultures intellectuelles et cultures matérielles.

Son parcours de recherche le mène des études des instruments dans les années 1980, à l’analyse des spectacles de sciences dans les années 1990, au tournant globale de l’histoire des sciences à partir des années 2000, où il questionne la notion d’universalité des sciences modernes (Aesthetics of Universal Knowledge), une thématique qui traverse toute son œuvre. En réhabilitant les médiateurs invisibles (Brokered world) aussi bien que la culture matérielle des sciences, il s’est proposé de renouveler notre regard sur la fabrique des sciences modernes, titre d’un ouvrage paru en français en 2014. Alors que la recherche sur les relations entre sciences et arts s’est nourrie surtout d’une réflexion sur la culture visuelle, il a exploré d’autres pistes qui entendent prendre au sérieux les objets, les artefacts et leur interaction avec les savants qui se tissent dans les opérations de mesures scientifiques et dans le cadre d’une communication non verbale avec les choses (le « commerce silencieux » des « Cérémonies de la mesure », Annales, 2015). Attentif à la performativité des expériences scientifiques (ce que l’on a appelé le théâtre de la preuve), il a développé un compagnonnage intellectuel avec l’artiste britannique Adam Lowe (Factum Arte, Madrid), autour des notions de reproduction, de réplication, de fac-similé.

La masterclass sera l’occasion à la fois de revenir sur ce parcours et de saisir les enjeux de cette relation riche entre sciences et arts à l’époque moderne.

 

Références citées

Steve Shapin et Simon Schaffer, Leviathan and the air-pomp. Hobbes, Boyle, and the experimental life, Princeton, Princeton University Press, 1985.
Simon Schaffer et al. (dir.), The brokered world. Go-betweens and Global Intelligence, 1770-1820, Sagamore Beach, Science History Publishers, 2009.
Lissa Roberts, Simon Schaffer et Peter Dear (dir.), The mindful hand. Inquiry and invention from the late Renaissance to early industrialisation, Amsterdam, Koninklijke Nederlandse Academie van Wetenschappen, 2007.
Simon Schaffer, La fabrique des sciences modernes, Paris, Éd. du Seuil, 2014.
Simon Schaffer, « Les cérémonies de la mesure. Repenser l’histoire mondiale des sciences », Annales. Histoire, sciences sociales, 70-2, 2015, p. 409-435.
Simon Schaffer, « Oriental metrology and the politics of antiquity in nineteenth-century survey sciences », Sciences in context, 30-2, 2017, p. 173-212.
Simon Schaffer, John Tresch et Pasquale Gagliardi (dir.), Aesthetics of universal knowledge, Londres, Palgrave Macmillan, 2017.

 

Simon Schaffer invité de l’EUR Translitteræ en septembre et octobre 2022

19 septembre 2022 | 17h00-19h00 | Salle Dussane | Conférence inaugurale du master d’histoire transnationale et globale : « Generating the global : survey sciences and changes of scale »

28 septembre | 17h00-19h00 | Salle Celan | Masterclass animée par Antoine de Baecque, Quentin Bourgault, Frédérique Aït-Touati, Charlotte Guichard et Stéphane Van Damme autour de « Sciences et arts ». Une initiative conjointe du Programme  doctoral SACRe de PSL et du Master d'histoire transnationale.

6 octobre 18h00-20h00 | Salle des Résistants | Dans le cadre du cycle « les Jeudis de l’Histoire et de la Philosophie des sciences », piloté par Maria-Pia Donato : « Temporalities and imperial sciences »

 

Mis à jour le 19/9/2022