Modernités Africaines

Modernités africaines. Conversations, circulations, décentrements

Modernités africaines : c’est une rencontre-carrefour, à plus d’un titre.
C’est un colloque d’abord, fondé sur la rencontre, entre collègues européens et africains, de toutes disciplines, sur des questions communes. Des conversations, des décentrements, des mobilités en tous genres.
C’est aussi l'édition 2022 de la Conférence Olivier Legrain Sciences et société, mais en fait aussi 2021 et 2020 tant ces rencontres, déplacées deux fois par la pandémie, nécessitaient la présence vive des interlocutrices et interlocuteurs. Les sciences et les sociétés en présence à l’ENS-PSL.
Enfin, c’est l’occasion du lancement du Programme Suds de l’ENS. Un projet majeur, durable, ouvert, interdisciplinaire, qui prolongera l’élan donné par les tables rondes. Les contours et les déclinaisons en seront détaillés par l'École et ses partenaires — l’AFD, un consortium d’universités et le CNRS — lors d'une table ronde exceptionnelle, en clôture du colloque.
Jeune femme noire + Haut parleur
Copyright Ⓒ Taiwo Aina.

Cet événement intitulé « Modernités africaines. Conversations, circulations, décentrements » entend présenter un regard neuf sur l’Afrique contemporaine et les dynamiques qui traversent les sociétés du continent. Le titre de la conférence décrit à la fois son contenu et sa méthode. Il s’agit de décloisonner notre appréhension du continent africain en insistant sur les circulations transnationales des hommes et des idées et les conversations entre les savoirs. Il s’agit également de décentrer notre regard pour interroger les rapports entre la France, l’Europe et l’Afrique. Ces interrogations prendront la forme de dialogues entre des chercheuses et des chercheurs, mais aussi des artistes, de différents horizons disciplinaires et géographiques, qui s’intéressent à l’Afrique et à ses diasporas.

Inauguré le 11 juin 2021 par un dialogue autour des études africaines entre Souleymane Bachir Diagne, philosophe, professeur à l’université de Columbia, et François-Xavier Fauvelle, professeur en histoire et archéologie des mondes africains au Collège de France, à revoir en vidéo ici, il se déroulera à l'Ecole les 9, 10 et 11 juin 2022.

Ce colloque international inclut des panels abordant chacun une thématique au cœur des études africaines, qu’il s’agisse : des circulations dans les arts et les lettres, de la fabrique de la ville, de la construction de l’État et de la question de la dette, de la question foncière et des ressources naturelles, de la place des femmes et des dynamiques du genre, des rapports entre nature, environnement et santé, de la modernité de l’invisible et du sacré, des mobilisations au sein de la société civile, ou encore de la place de l’Afrique dans la philosophie. Dans le cadre du colloque, est également proposée la projection du film documentaire Trouble Sleep, primé au festival Visions du Réel 2020. Elle sera suivie d'un débat en présence de son réalisateur, Alain Kassanda.

Programme

Jeudi 9 juin 2022, Grand Amphithéâtre. Campus Jourdan, 48 bld Jourdan, 75014 Paris

10h-10h30  - Ouverture du colloque
10h30-12h - Circulations des arts et des lettres

(Avec une performance de l'artiste Vhan Olsen Dombo)

13h30-15h - Construire l’État
15h30 -17h - Penser et faire la ville
17h-19h  -  Projection du film Trouble Sleep, suivi d’un débat avec son réalisateur, Alain Kassanda

Trouble Sleep de Alain Kassanda

 

Vendredi 10 juin 2022, Amphi Jaurès. 29 rue d’Ulm, 75005 PARIS

9H30-11h - Nature, environnement et santé
11h30-13h - Foncier, ressources naturelles et politique
14h30-16h - Modernités religieuses : l’invisible et le quotidien
16h30-18h - Femmes de savoir en Afrique : parcours, contraintes, engagements
18h-19h  -  Présentation du programme « Suds »

Table ronde de lancement « Nouvelles compréhensions du monde » et Programme Suds de l’ENS-PSL

Pourquoi lancer, comme Achille Mbembe l’avait proposé dans son rapport au Président de la république, un « campus nomade » entre France, Europe, et Afrique ? Pourquoi commencer par un cours interdisciplinaire et international, hybride et mobile, organisé par l’ENS avec ses partenaires africains et le soutien du campus AFD et intitulé : Nouvelles compréhensions du monde/New world understandings ? Pourquoi l’inscrire dans un programme « Suds » et dans un partenariat majeur avec des universités africaines et le soutien de l’AFD ? Quels sont les enjeux intellectuels, scientifiques, pédagogiques, mais aussi politiques, environnementaux, sociaux de ce projet ?

Telles sont les questions qui seront abordées dans cette table ronde avec les principaux acteurs et actrices du projet, notamment : Souleymane Bachir Diagne (professeur à Columbia), Marie Gaille (directrice de l’INSHS), Achille Mbembe (professeur à Johannesburg), Rémy Rioux (directeur général de l’AFD), Sandrine Treiner (directrice de France Culture), Leïla Vignal (professeure et directrice du département de géographie de l’ENS et du programme Suds), Frédéric Worms (directeur de l’ENS-PSL) et Lionel Zinsou (président de la Fondation ENS).

 

Samedi 11 juin 2022. Amphi Jaurès. 29 rue d’Ulm, 75005 PARIS

9H30-11H - S’assembler, protester, se révolter : registres de la mobilisation en Afrique
11h30-13h - Penser le présent ensemble
13h-13h30   -  Clôture du colloque

Retrouvez le site du colloque Modernités Africaines.

Humanités globales

 Pour comprendre l’humanité globale, on a besoin des humanités globales. L’École normale supérieure articule depuis toujours les sciences et les humanités ainsi comprises, dans leur rigueur, leur diversité, leur ouverture et leurs effets sur le monde. C’est en suivant ces principes que ce colloque entend présenter un regard neuf sur l’Afrique contemporaine et les dynamiques qui traversent les sociétés du continent. Modernités africaines, deuxième rencontre du programme Humanités Globales initié par l’École en 2020, mobilise toutes les ressources de toutes les humanités pour porter un regard neuf sur l’Afrique contemporaine et les dynamiques qui traversent les sociétés du continent.

 

Le programme Humanités globales fédère plusieurs projets transdisciplinaires présentés, lancés ou annoncés autour de ce colloque.

Parmi les projets déjà en place : Humanités dans le texte, Médecine et Humanités, Masters Humanités et Humanités numériques de PSL.

Il se développera en chaires et réseaux associés, ainsi qu’en une plate-forme et une revue annuelle.

Mis à jour le 24/5/2022