Processus d'Activation Sélectif par Transfert Electronique Unimoléculaire ou Radiatif (PASTEUR UMR 8640)

pasteur ens

Responsables

Direction :
Rodolphe Vuilleumier

Direction adjointe :
Laurent Thouin

Coordonnées
Adresse :

24 rue Lhomond 75005  Paris


E-mail :
rodolphe.vuilleumier@ens.psl.eu

Tél :
01.44.32.33.24

Structure de rattachement :
Département de Chimie

Site web :https://www.chimie.ens.fr/recherche/laboratoire-pasteur/

Présentation

Le laboratoire PASTEUR (Processus d’Activation Sélectif par Transfert d’Energie Uni-électronique ou Radiative) est une unité mixte de recherche CNRS-ENS-SU créée en 2000. Son activité de recherche est centrée autour d’une approche physico-chimique de la réactivité chimique visant à comprendre et sonder les mécanismes moléculaires pour ensuite élaborer des systèmes originaux exploitant ces fonctionnalités. Pour cela, le laboratoire met en œuvre des compétences variées en électrochimie, photochimie, microfluidique, techniques biologiques mais aussi théorie et simulations. Les domaines d’applications couvrent alors une grande gamme de domaine des matériaux à l’interrogation in situ des systèmes vivants.

Thèmes de recherche

  • Conception et nanofabrication de dispositifs microfluidiques avancés pour sonder et contrôler les interactions molécules/systèmes vivants-systèmes artificiels aux échelles micro- et nanométriques : nanotechnologies d’ADN, électrochimie et réseaux de microélectrodes, couplage électrochimie et spectroscopie, méthodes « organ on chips » et différentiation de cellules souches.
  • Synthèse d’architectures biologiques ou biomimétiques pour l'étude de processus biochimiques et biologiques « on chip » : exocytose, réponse immunitaire, transition épithélio-mésenchymateuse…
  • Microfluidique « low-cost » : méthodes de diagnostique à bas coût pour la médecine et l’environnement 
  • Chimie bio-assistée : utilisation de microorganismes comme réacteurs chimiques par des choix de réactifs, par de l’ingénierie biomoléculaire et par des méthodes d’analyses adaptées. Par exemple : production d’énergie par détournement de la photosynthèse, mise au point d’assemblages fonctionnels dans les cellules ou le développement de systèmes hybrides pour sonder les fonctions cellulaires.
  • Développement de méthodes de contrôle et d'analyse de fonctions cellulaires utilisant la lumière, le champ magnétique, ou la température comme effecteurs, design et mise en œuvre de sondes et protocoles pour l'imagerie des systèmes vivants, et ingénierie des microorganismes pour la production de nanomatériaux.
  • Description théorique multi-échelle des processus chimiques et de la réactivité dans des environnements complexes. Développements d’une large gamme de méthodes numériques ou analytiques impliquant mécanique statistique et mécanique quantique, en relation étroite avec les dernières techniques expérimentales pour sonder les processus atomiques et moléculaires en phase liquide, dans les systèmes biologiques, aux interfaces ou en conditions extrêmes. 

Pôle de recherche

  • NanoBiosciences and MicroSystems
  • Physical and Biological Chemistry of Living Matter
  • Theoretical chemistry

Écoles doctorales

ED 388 Chimie Physique et Chimie Analytique de Paris Centre

Structures associées

Mis à jour le 30/1/2017