11 février, journée internationale des femmes de science

L’ENS-PSL part à la rencontre de quelques-unes des talentueuses scientifiques qui ont récemment fait la Une

La journée internationale des femmes de science est une occasion de plus pour l’Ecole normale de partir à la rencontre de quelques-unes des talentueuses scientifiques qui ont récemment fait la Une, avec une sélection non exhaustive de portraits, d’interviews et de podcasts.

Quelques unes des femmes de science de l'ENS-PSL
Quelques unes des femmes de science de l'ENS-PSL, découvrez-les ci-dessous

En décembre dernier encore, le Département d’études cognitives de l’ENS-PSL organisait une projection-débat autour du documentaire Picture a Scientist : pour réfléchir à la place des femmes dans les sciences, les discriminations dont elles sont parfois victimes et la meilleure manière de faire évoluer des représentations genrées encore très prégnantes.

Cela fait plusieurs années que l’École normale supérieure s’engage dans ces débats, en lien avec plusieurs associations et en valorisant les nombreuses scientifiques aux talents exceptionnelles qu’elle héberge. Elles sont autant d’exemples pour les jeunes filles françaises et internationales susceptibles de s’engager dans des carrières scientifiques.

À l’occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science, l’ENS-PSL est fière de présenter cette sélection non-exhaustive de portraits, d’interviews et de podcasts qui nous mènent à la rencontre de quelques-unes des scientifiques les plus talentueuses de leurs générations.

 

Breakthrough Prize 2020

La neurobiologiste et normalienne Catherine Dulac, qui est à l’origine d’une découverte capitale susceptible de déboucher sur une meilleure connaissance de l’instinct parental, nous parle de la place des femmes en sciences et de l'importance des role models. Lire l'article

Médaille d’Or 2020 du CNRS

Elle est celle qui a levé le voile sur l'histoire des galaxies, mettant en évidence de nombreux phénomènes expliquant la formation et l'évolution de l'Univers. Excusez du peu. L’astrophysicienne et normalienne Françoise Combes a reçu en 2020 la plus prestigieuse récompense française, la médaille d'or du CNRS. Lire l'article

Médaille de Bronze 2020 du CNRS

Alejandra Cristiadirectrice du Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique de l'ENS-PSL a obtenu à l’automne 2020 un financement Consolidator du Conseil Européen de la Recherche (ERC) pour son projet de recherche « Experience effects in early language acquisition (ExELang) ». Lire l'article

Médaille de Cristal 2020 du CNRS

Le projet Genomicus, pour lequel Alexandra Louis, ingénieure de recherche CNRS à l’Institut de biologie de l'ENS-PSL a été primée, est un ensemble de serveurs web puissant permettant des voyages inédits à la découverte des génomes. Une technologie de pointe aux potentielles applications pratiques multiples, comme par exemple l’étude des maladies génétiques. Lire l'article

Jeunes talents France L’Oréal-UNESCO les Femmes et la Science

En octobre, deux chercheuses reçoivent le prix Jeunes talents de la Fondation L’Oréal-Unesco pour les Femmes et la Science.

La chercheuse en informatique Liat Peterfreund,à peine un an après avoir rejoint l’ENS-PSL se voit récompensé par ce programme pionnier de promotion des femmes de et en science. Lire l'article

Ada Altieri, jeune docteur en physique qui poursuit ses travaux au LPENS reçoit également le prix Jeunes talents de la Fondation L’Oréal-Unesco pour les Femmes et la Science. Lire l'article (English version here)

Prix de thèse AC41 de l’ANRS 2020

Les travaux de recherche fondamentaux sur l’hépatite C de Dalila Ajjaji, ingénieure-docteure en biophysique primés. Lire l'article

Leurs travaux ont fait l’actualité scientifique

Publication dans Science - Simona Cocco, directrice de recherche CNRS au laboratoire de physique de l’ENS-PSL
Établir un modèle mathématique pour recréer artificiellement des protéines ? Les travaux de Simona Cocco et Rémi Monasson, chercheuse et chercheur au laboratoire de physique de l’ENS (LPENS), montrent comment des modèles de protéines, tirés des données de séquences d’acides aminés naturelles, peuvent être utilisés pour concevoir artificiellement des protéines fonctionnelles, dont les propriétés sont testées et validées in vivo. Une découverte prometteuse pour la biologie évolutionnaire et pour les applications biomédicales, publiée dans la prestigieuse revue scientifique Science. Lire l'article

Publication dans PLOS Pathogens - Alice Lebreton et Caroline Peron-Cane, microbiologiques
Comment observer au microscope les protéines qui sont sécrétées par les bactéries invasives lorsqu’elles infectent des cellules ? Une équipe multidisciplinaire de chercheurs composée des microbiologistes Alice Lebreton et Caroline Peron-Cané, du physicien Nicolas Desprat et du chémobiologiste Arnaud Gautier relève ce défi grâce à un nouveau dispositif permettant l’imagerie fluorescente des protéines : le Fluorescence-Activating and absorption-Shifting Tag (FAST). Leurs travaux révèlent que FAST est adapté à l’étiquetage de protéines synthétisées par des bactéries telles que Listeria monocytogenes, responsable de la listériose. Des recherches, fruit d’une collaboration fructueuse entre les départements de biologie, de chimie et de physique, qui font aujourd’hui l’objet d’une publication dans la revue scientifique PLOS Pathogens. Lire le reportage

Appel à projet Flash Covid-19 - Coralie Chevallier, chercheuse en sciences cognitives et vice-présidente formation de l’Université PSL.
Lauréate avec Hugo Mercier de l'appel à projet Flash Covid-19 au printemps dernier, Coralie Chevallier revient sur l'apport des sciences cognitives aux politiques de santé publique. Entre étude des défiances envers la vaccination, chatbot et mission Castex : rencontre avec une chercheuse engagée dans l'élaboration de politiques publiques qui depuis la rentrée est vice-présidente « Formations » de l’université PSL. Lire l'article

Appel à projet Flash Covid-19 - Aleksandra Walczak, chercheuse au Laboratoire de physique de l’ENS-PSL
Spécialistes des recherches en physique statistique appliquée au champ de la biologie, Aleksandra Walczak et de Thierry Mora, deux physiciens théoriciens au Laboratoire de physique de l’ENS (LPENS), sont engagés dans la lutte contre le Covid-19. Avec leur équipe, ils concentrent leurs efforts sur deux projets qui pourraient permettre de comprendre l’hétérogénéité des réponses immunitaires au virus. Lire l'article

Financement ANR – Julie Grèze, chercheuse en neurosciences cognitives et Elisabeth Pacherie
EMOTIVA est un projet collaboratif rassemblant des chercheurs du Département d’Études Cognitives, dont Julie Grèzes, Rocco Mennella,  Elisabeth Pacherie et Etienne Koechlin. Ces travaux qui cherchent à identifier les mécanismes permettant de lire les signaux sociaux d'autrui et de réagir de manière appropriée aux situations sociales ont reçu le soutien financier de l’ANR. Lire l'article

Elles nous offrent de mieux connaître leurs parcours et leurs travaux

Axelle Calcus, chercheuse en neurosciences
Axelle Calcus est spécialisée en neurosciences cognitives de l’audition et fait partie du Laboratoire des Systèmes Perceptifs (LSP) de l’ENS, au sein du département d’études cognitives (DEC). Lire le portrait

Iris Salecker, neurobiologiste
Iris Salecker a rejoint l’institut de biologie de l’ENS-PSL (l’IBENS) en décembre 2019. Rencontre avec cette scientifique au parcours international, désormais chef de groupe de recherche et professeur à l’École. Lire le portrait

Léa Boudinet, normalienne en sciences
Diplômée en 2018, et désormais élève ingénieur corps des Mines, retour sur ses années à l’École. Lire le portrait

Astrid Chevance, médecin
la présidente de l’association GaliENS, le Club des normaliens médecins nous raconte son parcours et son engagement. Lire l'entretien

Rencontre avec Clotilde Policar à l’occasion des journée Georges Bram 2020
À l’occasion des 10 ans de la Journée Georges Bram à l'ENS, 10 questions à Clotilde Policar, alors directrice d’études de chimie. Elle nous parle de ces journées dédiées à l’histoire et l’épistémologie des sciences et de sa vie de chercheur. Lire l'entretien

Tatiana Starikovskaya: Looking for patterns in a string
Assistant Professor at our Dept. of Computer Science, Tatiana Starikovskaya has been awarded a French government grant from the National Research Agency for a study into string algorithms. Gifted in math since childhood, her project could help to detect items ranging from stars in outer space to fake news in the media. Read the article

Podcasts Savoirs : conférences

What is listening effort? (English speaking)
Intervenante : Ingrid Johnsrude (University of Western Ontario) neuroscientifique
In this talk, Ingrid Johnsrude provides evidence from neuroimaging (fMRI) indicating that even perfectly intelligible degraded speech is processed very differently to clear speech, indicating that it isn’t enough to simply consider intelligibility.  She gives a framework for how to think about listening effort in a way that may enable research progress, and highlights this with some recent work from her lab demonstrating the use of rich, naturalistic speech materials to study listening behaviour.
Dans le cadre du Colloquium du département d'Etudes Cognitives de l'ENS.

Le Square Kilometre Array : un radio télescope pour étudier l'aube et l'évolution du cosmos
Intervenante : Chiara Ferrari (SKA France / Observatoire de la Côte d'Azur) astronome
Le Square Kilometer Array (SKA) sera le plus grand radiotélescope pour observer le ciel aux basses et moyennes fréquences du spectre électromagnétique. Grâce à l'utilisation simultanée de milliers d'antennes situées en Australie et en Afrique du Sud, les astronomes pourront observer les différents stades de formation et d'évolution des sources lumineuses, à partir de "l'aube du cosmos", une époque, à ce jour, totalement inexplorée.
Chiara Ferrari, astronome à l'Observatoire de la Côte d'Azur, nous accompagne au travers du développement de ce projet mondial, illustrant quelques découvertes récentes dans le domaine de la radioastronomie qui anticipent son énorme potentiel scientifique.
Dans le cadre du cycle des conférences du Bureau des Longitudes organisée à l’ENS en partenariat avec le Département des Géosciences.

Neuromorphic computing : overview and challenges (English speaking)
Intervenante : Julie Grollier (CNRS / Thales), physicienne
In the last five years, Artificial Intelligence has made striking progress, now defeating humans at subtle strategy games, such as Go, and even Poker. However, these algorithms are running on traditional processors which have a radically different architecture than the biological neural networks they are inspired from. This considerably slows them down and requires massive amounts of electrical power, more than ten thousand times what the brain typically needs to function. This energy dissipation is not only becoming an environmental issue, but it also sets a limit to the size of neural networks that can be simulated. We are at a point where we need to rethink the way we compute, and build hardware chips directly inspired from the architecture of the brain. This is a challenge. Indeed, contrarily to current electronic systems, the brain is a huge parallel network closely entangling memory and processing.
In this talk, Julie Grollier reviews the current efforts at building neuromorphic chips of the future, which imply redesigning CMOS circuits, and inventing novel nanodevices for synapses and neurons. She also presents recent achievements in neuromorphic computing, highlight current challenges, as well as the fascinating perspectives of this emerging field.
Dans le cadre du colloquium 2019/2020 du département de physique de l'ENS.

Homo Cyberneticus: Neurocognitive considerations for the embodiment of artificial limbs (English speaking)
Intervenante : Tamar Makin (UCL) , chercheuse en sciences cognitives
(When) should we all get artificial limbs? Technology is progressing at a remarkable pace, providing us with wearable robotic technologies to substitute, and even supplement, our own limbs, freeing humans from the biological constraints of their own bodies. But can the human brain embody these exciting technologies as new body parts? Tamar Makin describes very recent neuroimaging and behavioural studies we’ve been conducting in amputees who use prosthetic limbs to substitute their missing hand function. We find that although brain resources originally devoted to body representation can be utilised to represent an artificial limb, the representational features of a prosthesis do not mimic that of a biological hand.
Dans le cadre du colloquium du département d'Etudes Cognitives de l'ENS.

11 février, journée internationale des femmes de science
Tour d’horizon non exhaustif de celles qui font la science à l’ENS-PSL